FOODEX 2022 Japon – Pavillon France Vin et Spiritueux du 8 au 11 mars

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le japon, qui compte une population de 126 millions d’habitants, est le 6ème importateur de vin et 7ème importateur des boissons alcoolisées au monde (en valeur). Ces chiffres en font un marché incontournable pour les vins et spiritueux français qui bénéficient de la notoriété de la gastronomie tricolore et de son image prestigieuse. Le salon FOODEX 2022 reste le salon majeur dans le secteur des produits alimentaires et des boissons au Japon… cliquez sur le lien en fin d’article pour vous inscrire, à bon entendeur !

Après une édition maintenue et réussie en 2021 sur un format plus réduit, le salon FOODEX 2022 à Tokyo va servir de belle vitrine pour les exportateurs français de vin qui profitent de l’élan suscité par l’accord commercial entre l’UE et le Japon. Traditionnellement bien placé, le secteur du vin doit cependant affronter une concurrence de plus en plus rude, tandis que l’offre française peine quelque peu à se positionner pour la bière et les spiritueux.

On condidère souvent le marché japonais des vins et spiritueux comme mature mais il ne faut pas confondre «maturité» et «inertie» puisque le marché des boissons alcoolisées au Japon évolue dans un dynamisme et une mutation permanente. C’est un marché à conquérir et à reconquérir sans répit et un stand sur le Pavillon France du salon Foodex 2022 est un atout certain pour présenter ses produits, inviter et rencontrer ses partenaires actuels et bien sur trouver de nouveaux prospects. Si vous abordez le marché japonais pour la première fois, l’offre Primo vous est dédiée afin de vous apporter un accompagnement personnalisé à l’international.

Voici quelques indices sur les nouvelles tendances de consommation au Japon et sur les nouvelles perspectives pour les vins français :

  • Le segment des Ready to Drink, qui représente la plus importante part de marché (19,5%) en termes de volume dans l’industrie des boissons alcoolisées japonaise devrait continuer à croître dans les années à venir avec une offre plus diversifiée et plus orientée vers la santé (les boissons non-alcoolisées ou sans sucre). 
  • La vin Bio poursuit sa progression (+22% en volume) grâce à une jeune clientèle et engagée dans une consommation plus éthique pour l’environnement et meilleure pour la santé.  
  • La Covid-19 à renforcé la demande pour les petits contenants (demi-bouteilles, vin au verre, etc..) davantage destinés à une consommation individuelle.

INSCRIVEZ-VOUS !

Share.