Coronavirus : quel avenir pour l’investissement immobilier ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Durant le confinement, le volume des investissements immobiliers s’est sensiblement réduit. De nombreux experts se sont penchés sur l’avenir de l’investissement et du marché immobilier. Mais depuis la fin du confinement et la reprise, nous constatons que l’appétit des investisseurs pour la pierre ne faiblit pas malgré le coup d’arrêt lié au confinement.

Par Mathieu Darras – Co-fondateur Brickmeup

Après avoir analysé les faits et l’état du secteur de l’immobilier français nous voulons apporter des réponses au questionnement de nombreux investisseurs. Nous vous livrons ici notre analyse de l’avenir du marché des transactions immobilières résidentielles en Île de France.

Immobilier et coronavirus : acheter ou ne pas acheter ?

Malgré la crise du coronavirus, l’immobilier reste un placement sûr. Il y a des fondamentaux à prendre en compte et à étudier dans le contexte de crise actuelle :

  • L’immobilier suit les règles d’un marché de l’offre et de la demande mais à une échelle locale. Il répond à la demande locative. La crise du covid-19 ne va pas réduire le besoin de se loger des habitants d’Île de France et augmenter les risques de vacance locative. Depuis de nombreuses années, le marché immobilier en région parisienne fonctionne en flux tendu. La demande locative est plus forte que l’offre et ce, malgré les nouvelles constructions qui ne suffisent pas à satisfaire la demande de logements.
  • L’intérêt des français pour l’immobilier réside dans la rentabilité locative attractive qu’il génère. Chaque investisseur cherche à réaliser le placement le plus rentable possible. En comparaison avec les rendements très faibles des produits financiers, l’immobilier locatif reste la seule classe d’actif qui permet d’obtenir un retour sur investissement intéressant tout en limitant les risques.
  • Le marché de l’investissement immobilier est tiré par l’offre de crédit bancaire. Il est encore possible d’obtenir un crédit intéressant avec un taux d’intérêt très bas. Cela signifie des mensualités plus faibles, des mètres carrés en plus et donc un investissement plus rentable. Il suffit de voir l’engouement des français pour l’immobilier locatif depuis plusieurs années. Avec le coronavirus, les banques centrales ont baissé leurs taux directeurs afin de soutenir l’économie. Il y a fort à parier que les injections de liquidités dans l’économie vont limiter la hausse des taux d’intérêts actuels.

Enfin, il faut noter que L’investissement dans la pierre est concret. C’est la valeur refuge par excellence. Tant qu’un bien est en votre possession, ce dernier a une valeur virtuelle. Si les prix immobiliers diminuent, il suffit de reporter votre opération de revente jusqu’à ce que ces derniers remontent et de profiter des revenus locatifs. Ce n’est pas forcément le cas d’un placement financier qui peut perdre définitivement de sa valeur et s’évaporer. Le récent krach boursier en est l’exemple parfait.

Share.