Alain Griset est nommé ministre des PME

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Alain Griset, est nommé ministre du nouveau gouvernement depuis le 6 juillet. Ce fils d’ouvrier et ancien taxi aura la responsabilité d’aider les PME à surmonter l’après Covid.

Par la rédaction

Alain Griset, président de l’U2P (Union des entreprises de proximité), se voit attribuer le portefeuille de ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises auprès de Bruno Le Maire.

Le nouveau venu en politique a déjà évoqué sa “très grande émotion” devant ce “grand honneur” lundi soir au micro de l’AFP. En effet, c’est une consécration pour ce nordiste de 66 ans, fils d’un ouvrier métallurgiste qui a exercé le métier d’artisan-taxi de 1975 jusqu’à la fin 2016.

“La mission qui m’est confiée, c’est d’abord écouter toutes ces entreprises – il y a trois millions d’indépendants en France – et proposer au Premier ministre, au président, un certain nombre de pistes pour leur permettre dans un premier temps de passer cette crise qui s’annonce et au-delà regarder comment on peut accompagner leur développement”, a expliqué Alain Griset à l’AFP.

“Reconnaissance des indépendants”

Le nouveau ministre ressent sa nomination comme une “reconnaissance que le président veut par (son) intermédiaire adresser à l’ensemble des indépendants”, en appréciant leur “rôle essentiel sur les territoires”. Il aura pour premier chantier de continuer la mise au point du plan de relance, sur lequel il précise d’ailleurs avoir déjà commencé à travailler avec Bruno Le Maire.

Président de l’U2P depuis le janvier 2017, Alain Griset était auparavant à la tête de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et d’artisanat ainsi que de l’Union nationale des taxis. Son implication dans la cause artisanale l’a confronté à beaucoup d’autres responsabilités, notamment celle de président du groupe de l’Artisanat au CESE. En parallèle, il a rempli de nombreux mandats consulaires dans la région des Hauts-de-France.

“L’économie de proximité, pleinement reconnue, fait son entrée au gouvernement” selon l’U2P qui voit dans la nomination de son président à ce poste une volonté de “l’économie de proximité, pleinement reconnue, fait son entrée au gouvernement”.

Share.